LBO et Holding : le schéma que les entrepreneurs doivent connaître

Vous souhaitez lire l'article plus tard ?

Téléchargez l’article en format PDF et recevez-le directement dans votre boite mail ! 

*Vous serez automatiquement inscrit à notre newsletter

Combien d’entrepreneurs connaissent le montage financier et juridique de la société holding et du LBO ? Trop peu selon nous.

 

Pourtant, un simple schéma permet d’ouvrir les yeux sur un outil entrepreneurial et patrimonial très puissant.

 

Chez EARN, nous souhaitons partager l’information comptable et financière à tous les entrepreneurs ambitieux. Sans jargon, ni phrases à rallonge.

 

À la fin de cet article, vous comprendrez ce qu’est un LBO, quel est son intérêt et pourquoi est-il utile en complément d’une société holding.

 

C’est parti !

SOMMAIRE

1 - C’est quoi le LBO ?

Le LBO (Leveraged Buy-Out) est un rachat avec effet de levier, où une société holding contracte un emprunt pour acheter une entreprise cible.


On parle d’effet de levier de l’endettement, car l’emprunt permet d’augmenter le patrimoine de la société holding.

emprunt de patrimoine lbo

Sur le long terme, les résultats de l’entreprise cible doivent financer l’emprunt contracté par la holding. Au final, la société holding aura acquis une nouvelle entreprise à moindre coût.

 

Pour simplifier, il s’agit du même principe qu’un particulier qui achète un appartement destiné à de la location. Imaginons que cette personne contracte un emprunt de 100 000€ sur 20 ans, pour acquérir l’appartement. Et que la location de ce dernier lui rapporte 5 000€ par an. Alors, au bout de 20 ans, la location de l’appartement aura financé la totalité de l’emprunt. Et notre investisseur sera l’heureux propriétaire d’un appartement qui se sera autofinancé (et qui continuera de lui rapporter de l’argent).

2 - Quel est l’intérêt d’un LBO ?

L’intérêt numéro 1 est de profiter de l’effet de levier de l’endettement. Si le plan est bien mené, le LBO permet de financer à moindre coût le rachat d’une société.

 

Le second avantage concerne la fiscalité. La société holding peut déduire les intérêts de l’emprunt de son résultat fiscal (économie d’impôt). Ensuite, grâce au mécanisme de l’intégration fiscale, il est possible de compenser les bénéfices et les pertes des sociétés d’un même groupe.

holding intégration fiscale

 

Sur ce schéma, nous voyons qu’au lieu d’imposer les résultats de chaque salon de coiffure, c’est uniquement le résultat consolidé au niveau de la holding qui est imposé. Les pertes des salons C et D sont déduites des bénéfices des autres salons.

 

Attention, l’intégration fiscale est possible selon plusieurs conditions :

  • les sociétés doivent être soumises à l’IS et imposées en France ;
  • les sociétés intégrées doivent ouvrir et clôturer leurs exercices comptables à la même date ;
  • le capital de la société mère ne doit pas être détenu à 95 % ou plus par une autre société passible de l’IS.

 

Enfin, lors de la sortie du LBO, les propriétaires de la holding peuvent céder leurs parts. Si l’effet de levier a bien fonctionné, cette cession génère une plus-value potentiellement importante.

 

Nous verrons dans le paragraphe 3.2 que le LBO présente aussi des avantages fiscaux et patrimoniaux pour les dirigeants. Il permet notamment de transformer une partie du capital en liquidités (cash-out), en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Un cas d’usage utile pour préparer la cession ou la transmission d’une activité, ou pour rééquilibrer votre patrimoine.

3 - Quand faire un LBO ?

Le LBO est utile dans de nombreux cas. Nous vous présentons les principaux ci-dessous. Puis, nous nous concentrerons sur l’OBO.

3.1 - Les principaux types de LBO

Le LBO peut s’appliquer pour :

  • le rachat d’une société par un nouvel investisseur (personne physique ou morale) ;
  • le rachat d’une société par ses dirigeants et ses salariés (on parle de MBO : Management Buy-Out) ;
  • le rachat de société par les salariés (on parle de RES : Reprise d’Entreprise par ses Salariés) ;
  • le rachat d’entreprises d’un même secteur, dans le but de créer des synergies (on parle de Build-up) ;
  • lorsqu’un dirigeant (actionnaire principal) souhaite transformer une partie de ses parts sociales ou actions en liquidités (on parle d’OBO : Owner Buy Out).

 

L’OBO est utile dans plusieurs cas. Et il est très important que vous les connaissiez. Nous vous proposons donc une explication plus détaillée dans le paragraphe suivant.

3.2 - L’OBO

L’OBO est souvent appelé “rachat à soi-même”. Ce montage fiscal est très intéressant, dans de nombreux cas de figure. Sans entrer dans les détails juridiques et financiers qui pourront être pris en charge par votre expert-comptable, c’est essentiel pour vous de connaître les différents cas d’usage.

3.2.1 - Convertir votre patrimoine professionnel en cash

En termes de patrimoine, connaissez-vous le point commun entre la majorité des entrepreneurs ? Une grande partie de leur patrimoine est concentrée dans leurs sociétés. Cela pose 2 problèmes :

  • le risque est important car le patrimoine de l’entrepreneur repose sur la santé de sa société ;
  • la valeur de la société n’est pas liquide (l’entrepreneur ne dispose pas du cash équivalent à la valeur de sa société, tant qu’elle n’est pas vendue au bon prix).

Ce risque pèse sur la sérénité des entrepreneurs, et peut impacter le développement de leur société. Mais il existe une solution pour y répondre : l’OBO.

Le mécanisme de l’OBO permet aux entrepreneurs de réaliser une partie de leur patrimoine professionnel. Les étapes sont les suivantes :

  1. Création d’une holding, détenue à 100% par un dirigeant.
  2. Apport d’une partie du capital social de l’entreprise principale à la holding (opération bénéficiant d’un report d’imposition).
  3. La holding contracte un emprunt pour acheter les dernières parts sociales de l’entreprise principale.
  4. Les résultats de l’entreprise principale financeront les échéances de l’emprunt contracté à la holding, grâce aux dividendes.

Après cette opération, la holding détient 100% du capital de l’entreprise principale.

mecanisme de l'obo

1 – Le dirigeant détient 100% du capital de la société A.

2 – Le dirigeant crée la société holding H qu’il détient à 100%. 

3 – Le dirigeant apporte 95% du capital de la société A à la holding H.

4 – La holding H emprunte auprès de la banque, pour racheter les 5% restants du dirigeant.

5 – La holding H rachète les 5% restants au dirigeant et détient maintenant 100% du capital de la société A.

6 – Donc le dirigeant obtient des liquidités. Il est propriétaire à 100% de la holding H, qui elle détient 100% du capital de l’entreprise A. 

7 – L’entreprise A distribue chaque année ses bénéfices à son propriétaire : la holding H. Et celle-ci rembourse l’emprunt avec les dividendes de l’entreprise A.

 

L’avantage principal pour le dirigeant est d’obtenir rapidement des fonds.

 

Notez que cette opération dépend de la bonne santé financière de l’entreprise principale, pour que la holding puisse obtenir un emprunt. Évidemment, ce type de montage doit être effectué avec des spécialistes.

3.2.2 - Céder progressivement vos participations

Dans la même optique que celle vue précédemment, un dirigeant peut céder progressivement ses parts à des nouveaux propriétaires.

 

Dans ce cas, il constitue une holding avec un ou plusieurs nouveaux investisseurs. Le dirigeant apporte ses parts sociales, et les nouveaux investisseurs apportent du capital.

 

Puis, la holding rachète la participation résiduelle du dirigeant dans l’entreprise principale, grâce aux capitaux apportés par les investisseurs et/ou à un emprunt.



cession de participations

1 – Le dirigeant détient 100% du capital de la société A.

2 – Le dirigeant et un nouvel investisseur créent la société holding H. Il apporte 95% de ses participations au capital de À. Et le nouvel investisseur apport 1 million d’euros.

3 – La holding H rachète les 5% restants du capital de la société À au dirigeant.

4 – Au final, le dirigeant et le nouvel investisseur détiennent 100% de la holding H qui détient 100% de la société A.

Lorsque les associés de la holding décideront de vendre la société, le dirigeant obtiendra sa part, en fonction de son pourcentage de détention de la holding.

L’avantage principal pour le dirigeant est d’obtenir rapidement des liquidités, en cédant ses participations au capital de son entreprise à la holding. Puis, d’obtenir à nouveau des fonds issus de la cession de son ancienne société, par la holding.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA HOLDING ET LA LBO ?
30 minutes pour échanger au sujet de votre entreprise et obtenir un devis gratuit.

3.2.3 - Transmettre votre entreprise tout en vous dégageant des liquidités

L’OBO est aussi très utile si vous souhaitez transmettre votre entreprise à vos enfants, tout en dégageant de la trésorerie. Il s’agit du même mécanisme que nous avons vu dans la partie 3.2.1. Sauf qu’au final, le dirigeant transmet ses parts dans la holding H à ses enfants.



transmission des parts du dirigeant

 

1 – Le dirigeant détient 100% de la société A.

2 – Le dirigeant crée la holding H qu’il détient à 100%.

3 – Le dirigeant apporte 95% du capital de la société A à la holding H.

4 – La holding emprunte auprès de la banque, pour racheter les 5% des parts du dirigeant.

5- La holding rachète les 5% du dirigeant et détient maintenant 100% du capital de la société A.

6 – Donc le dirigeant obtient des liquidités , il est propriétaire à 100% de la holding H qui  elle détient 100% du capital de la société A.

7 -L’entreprise A distribue  chaque année ses bénéfices à son propriétaire : la holding H. Et celle-ci rembourse l’emprunt avec les dividendes de l’entreprise A.

8 – Le dirigeant transmet ses parts dans la holding H à ses enfants.

9 – Les enfants sont maintenant propriétaires à 100% de la holding H qui détient 100% de la société .

Ce montage est bénéfique :

  • pour le dirigeant, qui obtient des liquidités pour financer sa retraite et/ou de nouveaux projets ;
  • et pour les enfants, qui peuvent diriger l’entreprise familiale en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

Notez qu’avec le pacte Dutreil, les droits de donation suite à une transmission de parts sociales peuvent être exonérés de 75% de la valeur des parts. Aussi, vous pouvez bénéficier d’abattements de 100 000€ par enfant, renouvelable tous les 15 ans.

3.2.4 - Faciliter la sortie d’un actionnaire minoritaire

L’OBO est également utile dans le cas d’une société où :

 

  • le capital est réparti entre plusieurs actionnaires, dont un possède la majorité du capital ;
  • qu’un actionnaire minoritaire souhaite quitter la société ;
  • et que l’actionnaire majoritaire ne dispose pas des fonds pour acquérir les parts de l’actionnaire minoritaire.

 

Les étapes sont les suivantes :

 

  1. l’actionnaire majoritaire crée une holding, et apporte ses titres de participation dans la société principale ;
  2. la holding contracte un emprunt pour racheter les titres de participation de l’actionnaire majoritaire ;
  3. la holding rachète les titres de l’actionnaire minoritaire de la société principale.
sortie d'un actionnaire minoritaire

1 – L’actionnaire majoritaire X détient 80% de la société A. Et l’actionnaire minoritaire Y détient 20%. L’actionnaire Y souhaite quitter la société. Et l’actionnaire X souhaite en garder le contrôle, mais ne dispose pas des fonds pour racheter les parts de Y.

2 – L’actionnaire X crée la société holding H. Il apporte au capital ses parts dans la société A.

3 – La holding H contracte un emprunt pour financer l’acquisition des titres de l’actionnaire Y.

4 – La holding H rachète les parts de l’actionnaire Y au capital de la société A.

5 – Au final, l’actionnaire X détient 100% de la holding H. Et la holding H détient 100% de la société

Au terme de cette opération, l’actionnaire majoritaire contrôle 100% de la société holding, qui détient la majorité du capital de la société principale. Et l’actionnaire minoritaire a pu sortir du capital de cette société.

 

Les résultats de la société A remontent dans la holding sous forme de dividendes, et finance les échéances d’emprunt.

 

Là aussi, cette opération dépend de la bonne santé financière de l’entreprise principale (pour que la holding puisse obtenir un emprunt). Et ce type d’opération doit être encadré par des spécialistes.



Voilà donc l’essentiel à propos de l’OBO. Retenez bien qu’il s’agit d’un outil pouvant faciliter divers événements de la vie d’un dirigeant. Et que ces opérations ne doivent pas cacher un abus de droit.

4 - Schéma de LBO

Terminons cet article par un schéma, illustrant le montage d’un rachat de société par une holding ayant recours au LBO.

rachat de societe par une holding avec un lbo

 

Situation initiale : M. Earn souhaite acheter la société A. Il lance une opération de LBO.

1 – M. Earn crée la société holding H.
2 – La holding H contracte un emprunt d’un montant égal à la valeur de la société A.
3 – La holding H acquiert la société A.
4 – Les résultats de la société A remontent chaque année dans la holding H, sous forme de dividendes.
5 – La holding H finance les échéances de remboursement de l’emprunt grâce aux dividendes de A.

Situation finale : M. Earn détient 100% de la holding H, qui détient 100% de la société A.

Vous connaissez désormais l’essentiel à propos du LBO et de la holding 😉. Deux outils indispensables pour de nombreux entrepreneurs !


Pour le déploiement de tels projets, entourez-vous des meilleurs conseillers (expert-comptable, juriste, banquier, commissaire aux apports). Chez EARN, nous disposons de 4 pôles de compétences pour répondre aux besoins des entrepreneurs. Si vous souhaitez en savoir plus, ou que vous avez des questions à propos de la société holding, contactez-nous. Vous bénéficierez d’un échange de 30 minutes avec un de nos experts !

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA HOLDING ET LA LBO ?
30 minutes pour échanger au sujet de votre entreprise et obtenir un devis gratuit.
Sommaire

Experts-comptables pour entrepreneurs ambitieux

Abonnez-vous
à la newsletter
de EARN

Une fois par mois, nous vous envoyons de l’information simplifiée pour gérer votre comptabilité, votre croissance, votre trésorerie, votre patrimoine et bien plus !   

Vous souhaitez échanger avec
un expert ?

Prenons 15 min pour parler de votre entreprise et de vos objectifs*

logo earn expert comptable

Alexis Slama, 

Co-fondateur

Guillaume Thomas, 

Co-fondateur 

& Expert-comptable

En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site."