Création d’entreprise : 5 erreurs des entrepreneurs

Vous souhaitez lire l'article plus tard ?

Téléchargez l’article en format PDF et recevez-le directement dans votre boite mail ! 

*Vous serez automatiquement inscrit à notre newsletter

Ce webinaire animé par Alexis Slama et Guillaume Thomas, cofondateurs du cabinet d’expertise comptable EARN, a pour but de présenter les 5 erreurs des entrepreneurs au moment de la création de leur entreprise. Réalisé le 29 avril 2021 en petit comité afin de favoriser les échanges entre les participants et les intervenants, ce webinaire vous est retranscrit ici pour que vous puissiez vous aussi profiter de cette expérience.

Sommaire

Erreur n°1 : se lancer sans avoir validé son marché

L’erreur de l’entrepreneur

Vous avez une idée en laquelle vous croyez et que vous voulez développer, ou vous souhaitez vous mettre à votre compte fort de votre expérience et de votre expertise acquises en entreprise ? Ne vous lancez pas à l’aveugle ! Pour éviter les déceptions et les difficultés, vous devez savoir où vous mettez les pieds pour bien vous préparer. 

Les solutions à adopter

Vous devez connaître et valider votre marché ! Pour cela, il est indispensable de réaliser un benchmark, c’est-à-dire une étude de marché pour connaître vos concurrents directs et indirects. S’il y a beaucoup de concurrents, il y a un marché. S’il n’y a pas de concurrent, cela ne veut pas dire que le marché n’existe pas, ce sera à vous de le créer et cela peut être plus compliqué. Sachant cela, vous pourrez mieux vous préparer à ce qui vous attend. 

 

Faites valider votre offre ! Vous devez vous assurer que votre offre, telle que vous l’avez développée, répond à une demande réelle et peut rencontrer son marché. Si ce n’est pas le cas, rien n’est perdu ! Grâce aux retours que vous aurez obtenus, vous pourrez adapter votre offre pour vous rapprocher de la réalité du marché. Dites-vous qu’entre l’idée de départ et la concrétisation du projet d’entreprise, une offre connait naturellement une évolution. Valider votre offre et la faire évoluer avant de vous lancer vous permet d’être en accord avec votre marché et vos clients dès le démarrage de votre entreprise.

L'entrepreneuriat, c’est sortir de sa zone de confort.

Alexis Slama

Pour tester votre offre auprès de clients et prospects, pour voir si elle rencontre une adhésion ou s’il faut la revoir pour l’adapter à la réalité du marché, vous avez deux solutions : 

 

  • Décrocher votre téléphone et appeler des clients potentiels pour leur présenter votre offre et voir l’accueil qu’elle rencontre et l’intérêt qu’elle suscite. 
  • Créer une landing page (une page de destination) si vous faites du marketing digital, la promouvoir et mesurer l’attraction de votre offre pour voir si elle répond à une demande réelle.

Erreur n° 2 : ne pas avoir de business plan

L’erreur de l’entrepreneur

Vous savez ce que vous vendez et vous pensez que vous n’avez donc pas besoin d’un business plan ? Voilà une autre erreur classique lors d’une création d’entreprise ! C’est un fait, tous les entrepreneurs s’accordent à dire que faire un business plan est une étape laborieuse, longue et complexe comprenant de nombreux éléments jugés souvent inutiles. Pourtant, faire votre business plan est fondamentale pour votre création d’entreprise afin de pouvoir maitriser votre lancement et votre développement !

Les solutions à adopter

Un business plan n’est pas qu’un tableau Excel avec des suites de chiffres ! C’est ce qui vous permet de piloter votre lancement. C’est également un correcteur qui va révéler toutes les incohérences de votre business modèle, même pour une activité qui ne demande pas d’emprunt bancaire.

Guillaume Thomas

Créez votre propre boussole ! Un business plan complet et bien réfléchi vous permet d’avoir une ligne directrice. Grâce à cet outil de pilotage, vous savez où vous allez : vous pouvez rectifier le tir et vous adapter pour atteindre votre objectif lorsque c’est nécessaire. Il est d’ailleurs fortement conseillé de revoir son business plan chaque année pour comparer les réalisations aux prévisions faites. Cela permet aussi de garder un œil sur votre trésorerie et de connaître vos possibilités de développement (recrutement, acquisition de matériel, logiciel…). 

 

Adaptez le modèle à vos besoins ! Naturellement, personne ne sait ce que l’avenir réserve à votre projet. Il peut parfois paraître très aléatoire de se baser sur des chiffres qui vont, à cause de la nature du marché ou du contexte, fortement évoluer en cours de route. Pourtant, c’est justement dans ces situations que le business plan se révèle être un outil indispensable et plus malléable que ne le pensent la plupart des entrepreneurs. Vous pouvez en effet partir de vos charges et de la rémunération que vous souhaitez vous attribuer sur 1, 2 ou 3 ans pour calculer le chiffre d’affaires et les objectifs à viser. 

 

Anticipez vos besoins ! Faire un business plan vous permet aussi de savoir quand investir, même si à l’instant T, cela impacte négativement votre trésorerie, comme dans le cas d’un recrutement par exemple. Le salaire et les charges liés au recrutement d’un nouveau collaborateur peuvent vous mettre brièvement dans le rouge avant de vous permettre de réaliser une croissance de chiffre d’affaires et de développer encore plus votre entreprise. Votre business plan vous donne ainsi une plus grande visibilité et vous aide à prendre des décisions réfléchies et calculées. Autre avantage du business plan, vous pouvez anticiper une période difficile en recherchant des financements ou en prévoyant la trésorerie nécessaire.

Erreur n°3 : croire que la forme juridique importe peu

L’erreur de l’entrepreneur

L’erreur classique est de penser que la forme juridique que vous choisissez pour votre entreprise est définitive et n’est pas vraiment importante. Pourtant, votre entreprise va évoluer et se développer, et sa forme juridique va s’adapter à chacune des étapes que vous allez franchir en tant qu’entrepreneur !

La forme juridique de départ n’est pas celle de l’arrivée ! C’est un choix important pour avoir des fondations solides.

Guillaume Thomas

Les solutions à adopter

Définissez votre profil pour faire le choix le plus adapté ! Il faut choisir le statut juridique le plus adapté à votre situation au lancement de votre entreprise tout en anticipant l’évolution que vous souhaitez suivre (notamment à l’aide de votre business plan). Votre choix va dépendre de plusieurs critères :

  • Vous réalisez une création d’entreprise avec Pôle Emploi ou non
  • Vous comptez garder votre société ou vous envisagez de la revendre un jour
  • Vous créez votre entreprise seul ou avec un ou plusieurs associés, ou vous envisagez un jour de vous associez à quelqu’un
  • Vous créez votre entreprise seul ou avec l’aide d’investisseurs, ou vous envisagez un jour de faire appel à des investisseurs
  • Et naturellement, votre statut familial et fiscal doit être pris en compte

Quitte à vous lancer, autant partir avec les bonnes bases et avec une forme juridique qui correspond à votre projet, à qui vous êtes et à comment vous voulez vous protéger.

Alexis Slama

Demandez conseil ! La forme juridique de l’entreprise a un impact fiscal et social (protection de l’entrepreneur, etc.) mais également un coût réel à ne pas négliger. Vous devez donc bien vous renseigner et faire un choix réfléchi et justifié par rapport à votre situation et votre projet. Mais dites-vous bien que rien n’est gravé dans le marbre ! Vous pouvez changer de statut à tout moment, en fonction des besoins nouveaux de votre entreprise. Et pour ne pas choisir votre forme juridique par dépit ou au hasard, demandez conseil et renseignez-vous avant de vous décider.

On prend contact ?
30 minutes pour échanger au sujet de votre entreprise et vous faire un devis gratuit.

Erreur n°4 : négliger ses charges et brader ses prix

L’erreur de l’entrepreneur

Selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’aides financières au moment de la création de votre entreprise. L’erreur commune est alors de croire que le temps que vous passez à faire certaines tâches indispensables au fonctionnement et au développement de votre entreprise, comme votre comptabilité, ne nécessite pas de rémunération directe. Pensant cela, vous aurez alors tendance à brader les prix de vos produits ou les tarifs de vos prestations pour vendre plus facilement, bloquant ainsi une évolution possible de votre offre dans le futur.

Les solutions à adopter

  • Votre temps a de la valeur ! En tant qu’entrepreneur, vous devez rester concentré sur vos objectifs. Une erreur similaire est de penser que vous pouvez tout gérer seul, même au début, alors que vous êtes seul. N’oubliez pas que vous êtes entrepreneur, vous n’êtes pas un expert dans tous les domaines, et c’est tout à fait normal ! Concentrez-vous sur votre cœur de métier et laissez à d’autres les tâches que vous maîtrisez le moins. 

 

  • Trouvez les bons partenaires ! Entourez-vous des bons collaborateurs pour les tâches que vous pouvez déléguer. Là où vous perdrez du temps et pourrez faire des erreurs, un expert vous accompagnera et vous conseillera efficacement. Profitez de ce temps gagné pour vous concentrer sur la prospection de nouveaux clients, le développement de l’image de votre entreprise, la création de nouveaux produits ou de nouvelles offres, etc.

Faites-vous accompagner, et surtout, ne restez pas seul !

Alexis Slama

Un expert-comptable spécialisé dans la création d’entreprise pourra, grâce à son expérience et son expertise, vous conseiller dans tous les choix que vous aurez à faire et vous faire gagner en temps et en efficacité. Dites-vous bien qu’il sait déjà comment résoudre les problèmes que vous pouvez rencontrer !

 

  • Anticipez vos besoins futurs et le développement de votre entreprise (recrutement, charges, fiscalité, besoin en fonds de roulement, croissance et succès…). Cela vous permettra de fixer le juste prix en fonction de vos objectifs dès le lancement de votre entreprise. Ce n’est pas en dévalorisant vos prix pour être moins cher que vos concurrents que vous vous ferez une place sur le marché, au contraire. À mesure que votre entreprise se développera, vous devrez vous adapter (recrutement de salariés, location ou acquisition de locaux…) mais votre trésorerie ne pourra pas suivre si vous bradez vos produits et prestations.

Si vous ne partez pas bien armé vers ces évolutions, vous vous retrouverez très vite en difficulté. Et tout ça, ça s’anticipe.

Guillaume Thomas

Erreur n°5 : croire que créer son entreprise est facile

L’erreur de l’entrepreneur

On entend souvent que créer son entreprise est si simple que c’est à la portée de tout un chacun. C’est pourtant faux ! Pour créer son entreprise, il faut être prêt à faire de nombreuses concessions et à porter à bout de bras la réussite de son projet. C’est une aventure passionnante et enrichissante mais au cours de laquelle on peut parfois se sentir seul et démuni.

Les solutions à adopter

  • Ne restez pas seul ! En France, 1 personne sur 10 seulement se lance dans l’entrepreneuriat : c’est donc à vous de trouver ces entrepreneurs avec qui partager expériences, succès et désillusions, et auprès de qui retrouver la motivation qui vous anime dans la création et le développement de votre entreprise et qui parfois vous fait défaut. Créer son entreprise est un travail de longue haleine, prenant et éprouvant : vous aurez besoin du soutien de ceux qui vivent les mêmes aventures que vous ! Profitez des pépinières d’entreprises, des espaces de coworking et des réseaux d’entrepreneurs où vous pouvez échanger sur vos idées, vos difficultés, vos questionnements.

 

  • Apprenez des autres entrepreneurs ! Dites-vous que pour chaque difficulté que vous rencontrez, un autre l’a rencontrée avant vous et a peut-être la solution à votre problème. N’hésitez pas à échanger avec d’autres entrepreneurs et avec vos partenaires pour trouver les solutions les plus adaptées à votre situation.

Partager l’article : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Sommaire

Experts-comptables pour entrepreneurs ambitieux

Abonnez-vous
à la newsletter
de EARN

Une fois par mois, nous vous envoyons toutes les infos que vous devez savoir pour gérer votre entreprise.

En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site."